Inondations dans le Gers et le lot

27/01/2014

Depuis 1977, on n’avait pas vu l’eau montée autant.» Les habitants de L’Isle-Jourdain, de Condom ou encore ceux de Plaisance-du-Gers sont alimentés par des cours d’eau différents mais dressent le même constat : le niveau de la crue atteint dans la nuit de samedi à dimanche est exceptionnel. Sous la menace de la montée des eaux, une trentaine d’habitants de Condom a dû être évacuée. A Plaisance, une douzaine de personnes, qui logeait au camping, a été transférée dans un hôtel de Nogaro. «Il doit y avoir environ 80 cm d’eau chez moi», estime Robert Garcido, dont la maison, située près des arènes de Plaisance, était encore cernée par les eaux, hier, en milieu de journée. A quelques kilomètres de là, à Tasque, la solidarité entre habitants a permis de limiter les dégâts. «Les voisins m’ont réveillé en pleine nuit pour que je bouge ma voiture qui était en train de prendre l’eau, explique Yolande Ernouf qui vit dans le village depuis quatorze ans. On a ensuite rempli des sacs de sable pour éviter que l’eau pénètre dans les maisons.» Depuis le début de ces intempéries, le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) a effectué 114 interventions pour assèchements, bâchages, chutes d’arbre et 73 mises en sécurité. Et 416 sapeurs-pompiers ont été engagés sur ces opérations. Une situation exceptionnelle qui devrait se normaliser dans les prochaines heures. La préfecture précise toutefois que «la décrue est engagée sur la quasi-totalité des cours d’eau gersois mais l’eau est encore susceptible de monter sur certains d’entre eux, notamment en fonction des averses résiduelles pouvant encore survenir».